Les enfants et le pari sportif

Lors de la Coupe du monde de cet été, les téléspectateurs ont été exposés à près de 90 minutes d’annonces de paris pendant le tournoi. Les bookmakers et les sociétés de pari sportif recevaient une fois et demie plus de temps devant un écran que les sociétés de vente d’alcool et près de quatre fois plus de fois que les établissements de restauration rapide.
Un des seuls inconvénients de cette brillante Coupe du monde a été le bombardement de publicités sur les jeux d’argent à la télévision et sur les réseaux sociaux, auxquels des milliers d’enfants auront été exposés.

Depuis 2011, la Commission des jeux de hasard recueille des informations sur le jeu chez les enfants scolarisés de 7 à 11 ans (âgés de 11 à 16 ans). Selon une étude réalisée en 2017, 12% des 11 à 15 ans interrogés ont déclaré avoir joué au jeu la semaine dernière.

Il est prouvé que les jeux de hasard sont de plus en plus normalisés, en particulier chez les jeunes, de sorte que les paris sont de plus en plus considérés comme faisant partie intégrante de la poursuite et du soutien de son sport ou de son équipe préférés.

octobre 23rd, 2018 by